Mistaken Truth
Bonjour
Rejoins les membres déjà inscrits!
Les personnages recherchés
Mistaken Truth, 2017
SneakySkunk & SIXE
Mistaken Truth

Sortez des sentiers battus pour découvrir les nombreuses possibilités que vous offre Mistaken Truth. Apprivoisez vos craintes et développez votre sixième sens. Assimilez de nouvelles connaissances et acquérez des compétences physiques. Soyez étudiants le jour et loup-garou lors des pleines lunes. Procurez-vous des armes pour traquer les monstres et augmentez ainsi votre réserve de crocs, de points et de trophées Plus vous jouerez, plus vous obtiendrez des crocs et des points pour rendre votre personnage intéressant. Ces crocs et ces points vous donneront également accès à divers bonus insoupçonnés.

Une expérience immersive

Vous appréciez Teen Wolf? Vous êtes imaginatifs? Vous n’avez pas peur d’aligner plus de 400 mots dans une réponse? Vous pouvez maintenir une activité constance? Vous êtes sociables et capables d’interagir avec les autres membres? Qu’attendez-vous? Remplissez le formulaire d’inscription et générez-le automatiquement!


Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Quân Werther
Le foudroyant renard.
Mar 1 Mar - 19:29


Quân Werther
Prénom completQuânNomWertherDate de naissance(27 ans) 17 octobre 1988Lieu de naissanceHokkaidoStatut civilCélibataireOccupationAgent immobilier

EspèceKitsune foudreGradeOméga

PersonnageInventéAvatarGodfrey Gao
Seriez-vous prêts à mourir - tuer - pour une personne que vous aimez - détestez - ?

Dans ma culture, nous croyons qu’une seconde vie nous attend après la mort. Personne ne peut savoir si cette vie sera meilleure que la précédente. Cette vie est déterminée, supposément, en fonction de nos actions passées. Si j’envoie un tueur ou un violeur dans l’au-delà, sera-t-il récompensé pour ses crimes? Je me suis souvent posé la question, mais je n’ai jamais obtenu de réponses. En général, les kitsunes se font justice eux-mêmes. Forcément, je ne laisserais jamais quelqu’un d’autre faire le boulot pour moi. Si je dois tuer quelqu’un pour protéger la vie d’un autre, je ne ressentirai aucun remord. Si je tue un innocent – comme c’est déjà arrivé -, j’ai du mal à vivre en harmonie avec moi-même et avec mon renard. Pourrais-je mourir pour quelqu’un? Bonne question.
Quel est votre rapport avec le monde surnaturel?
Y croyez-vous?


Le monde surnaturel me colle à la peau. Je ne peux l’esquiver, je ne peux le fuir, je ne peux m’en cacher. Cet univers existait bien avance ma naissance et persistera bien après. Je suis né en devant connaître ces mondes qui s’entrecroisent. J’ai un kitsune en moi. Comme il voulait désespérément vivre, il ne pouvait me laisser sur le banc de touche.
Quel a été l'événement le plus marquant de votre vie?

Perdre mon frère a causé beaucoup d’anxiété chez moi, particulièrement au début. Par contre, je dirais que l’événement m’ayant le plus marqué est cette nouvelle vie que je m’offre. Si je ferme les yeux sur la disparition de mon frère, je prends conscience que je m’octroie du répit, que je n’ai plus toutes mes anciennes obligations sur les épaules. Je respire, je vis. Là où je m’inquiète, c’est là où doit se trouver l’arnaque. Cette nouvelle vie m’envoie de nouvelles rencontres qui chamboulent un peu plus mes idées « d’une nouvelle vie. »
Information supplémentaires

Je me demande si la forme de mes queues ne provient pas de mon goût raffiné pour les nombreuses herbes de thé. Mes queues prennent la forme de tasses de porcelaine fragiles – mais à la fois si solides. Mon pouvoir me permet de contrôler les ondes magnétiques et l’énergie en général, mais je crains particulièrement les eaux à grande surface : comme les rivières ou la mer. On pourrait dire de moi que je suis un escroc. L’argent est mon commerce et j’adore vendre.
« Tout pouvoir, sans contrôle, rend fou. »
J’ai un air pitoyable, mais curieusement, cela m’importe peu. Quand je passe devant ma voiture, je vois mes cheveux en pagaille, ma cravate qui pend sur mes épaules et qui n’a rien d’élégante, mon veston noir qui jonche sur le capot et ma chemise blanche à peine boutonnée. Un ivrogne, voilà à quoi je ressemble ce soir. Pourrais-je avoir l’air moins crédible encore ?

Par chance, je suis complètement seul. Une bouteille à la main, j’en prends une gorgée, puis j’asperge tous les documents que j’ai étalés au sol près de cette colline qui m’offre une vue sur la ville. D’un pied à l’autre, je dodeline. Je verse de l’alcool, soigneusement, sur chaque papier. Ce n’est pas des contrats de vente, seulement des recherches pour retrouver mon frère qui n’ont jamais abouties. Vais-je seulement le revoir un jour ?

Without tail


À seize ans, j’ai découvert que je n’étais pas ordinaire. J’étais unique, en mon genre. Je me suis découvert des capacités. Je ressentais des choses sans pour autant les comprendre. Il s’est avéré que ma mère était comme moi, tout aussi particulière. Originaire d’Hokkaido, au Japon, j’ai été élevé selon les normes de mon pays. J’ai reçu l’éducation que mes parents voulaient que j’ai. J’ai été admis dans une très bonne école lorsque mon père a jugé opportun que je devrai un jour prendre les rênes de sa compagnie. Je savais comment parler aux gens, comment les soudoyer pour obtenir d’eux ce que je désirais. Mon père admirait cette qualité chez moi : un bon orateur est un bon vendeur. Un atout majeur pour la compagnie qu’il dirigeait. Je me demandais si mes parents ne me mettaient pas toute cette pression sur les épaules pour que j’en oublie mon véritable questionnement : « Qui étais-je? » Mes compétences intellectuelles me permettaient d’obtenir un emploi haut gradé dans la compagnie de mon père. J’étais fier de travailler à ses côtés. La compagnie était réputée pour la vente des possessions à grande valeur, que ce soit des manoirs historiques ou des objets à la richesse insoupçonnée. Les nombreux clients qui venaient vers nous, en général, avait un compte en banque singulièrement garni.



Pourquoi brûler tout cela ce soir? Sûrement parce que c’est son anniversaire, encore une dois, et que je ne suis pas à ses côtés. « Il n’y a pas pire frère que toi sur terre. » Dis-je d’une voix amère à mon intention. Même seul, j’arrive à m’auto-infligé une telle souffrance. Et même si je m’en veux terriblement, je suis trop égoïste pour m’enlever la vie. J’apprécie trop les petits plaisirs de la vie qui font de moi un être semi-humain. Contre moi-même, je suis en colère. Je ne suis même pas prêt à mourir pour rejoindre mon frère dans l’au-delà... Rien ne prouve qu’il est mort, par ailleurs.

One tail


Alors âgé de vingt-quatre ans, j’ai été le spectateur d’une scène ignoble : la mort de mon père. Une mort sans douceur. Cette promenade aux bords d’une rivière incrustée sur l’île ne devait pas se terminer en tragédie. Mon père a perdu pied, il est tombé à l’eau. J’ai voulu sauter à l’eau pour le sauver, mais la poigne de ma mère m’a retenu comme jamais. Le regard de cette dernière ne m’avait jamais autant effrayé. Pourquoi ne voulait-elle pas qu’on sauve la vie de père? L’eau s’est animée voracement, d’une manière que je considère aujourd’hui de surnaturelle. Ma mère m’a seulement dit : « Mettre un pied dans l’eau t’électrocuterait. » Elle avait raison sur ce point. Depuis que ma force s’était manifestée, tous les pores de mon corps repoussaient l’eau avec violence. À seize ans, mon kitsune intérieur s’est réveillé. Un esprit renard, à la fois fourbe, puissant et protecteur. Ma mère contrôlait déjà très bien l’eau à cette époque. A-t-elle noyé volontairement mon père? Pourquoi m’a-t-elle laissé la vie sauve? À ce moment, j’ai commencé à craindre pour la survie de mon frère dans cette famille.Malgré mes nombreux doutes et mon sentiment de culpabilité, je n’ai rien dit à mon petit frère. Je ne voulais pas le perturber. Je n’ai rien dit non plus à la police. Je ne voulais pas attirer l’attention ni mettre notre mère dans une colère noire.

Peu à peu, je me suis remis de l’enterrement de son père et de sa mort prématurée. Quelqu’un d’autre a pris les rênes de la compagnie, même si la succession m’étais promise dans un avenir proche. J’ai décuplé mes capacités pour améliorer mes compétences professionnelles. Je ne souhaitais pas que le dur labeur de mon père soit laissé de côté. Au moins, ma mère redevenait la même femme qu’autrefois : une personne forte, mais à la fois discrète, une femme qui offrait tout à sa famille notamment un soutien moral. Je ne doutais plus d’elle. Je ne doutais plus du fait qu’elle aurait pu tuer mon père. Cette même année, alors que je me liais davantage à mon frère pour le soutenir dans cette épreuve, je suis tombé du toit de la maison alors que j’y effectuais des réparations. M’accrochant à un câble électrique pour amortir ma chute, j’ai résisté au courant sans que ce-dernier ne me tue. Un miracle! En plus d’être exceptionnel, je prenais conscience que j’étais plus étroitement lié aux éléments que je ne le pensais. Vis-à-vis de mon frère, je gardais encore le secret, à la demande de ma mère.



« Adresse périmée. » Je brûle une nouvelle feuille sans la moindre joie. Chaque année, c’est la même chose. Je laisse se détériorer tout espoir de le revoir. Le feu de joie improvisé a quelques difficultés à s’enflammer à cause du sol froid de la soirée, ce qui le fait boucaner plus que nécessaire. Stupide feu, pensé-je. Même lui n’est pas capable d’être à la hauteur. Mes pas incertains s’activent à reculons, du moins, jusqu’à ce que mes jambes effleurent la carrosserie de ma voiture où je peux enfin m’asseoir. Les lueurs des flammes me picotent le visage. Cette sensation de chaleur est presque, et je dis « presque », réconfortante...

Two tails


Devant sans cesse garder le secret, pouvant à peine user de ma « magie », je me suis senti oppressé. La puissance bouillonnait dans mes veines, incapable d’être extériorisée. Ce phénomène me rendait instable. J’étais certes dans le déni. Parfois, la magie prenait le contrôle sur moi et me poussait à agir de manière inopinée. Comme le soir où j’ai blessé mon frère involontairement après sa fugue. Une fugue que j’avais moi-même provoquée après avoir annoncé à mon frère mon départ pour l’Amérique. À vingt-sept ans, je me sentais apte à faire autre chose de ma vie notamment partir à l’étranger pour aller vivre chez une femme que j’avais rencontré par le biais de l’entreprise familiale. Mon frère était furieux d’être ainsi « rejeté. » Le soir de la fugue, où j’ai retrouvé mon frère, des problèmes sont tombés à flot sur nous. L’entité présente en moi, mon renard, voulait à tout prix avoir Anda à ses côtés. Le conflit entre nous a créé une chimie que nous n’attendions pas. Le renard de Anda a montré son talent pour la toute première fois. Sa puissance semblait plus importante que la mienne, car Anda contrôlait un élément qui m’effrayait : l’eau.

Les semaines suivantes n’ont guère été plus réjouissantes. Mon frère a développé, à son tour, de nombreuses capacités, toujours plus puissantes que les miennes. Notre mère devait intervenir pour contenir le plus jeune. Des révélations s’offraient à moi au sujet de notre mère. L’hypothèse, selon laquelle elle aurait pu tuer mon père, se concrétisait. J’envisageais la possibilité qu’elle soit dotée d’un mauvais fond. Si seulement elle ne gardait pas autant de secrets pour elle-même. Avec mon frère, j’ai pris la fuite. Nous devions faire un choix : rester en ville au risque que notre mère nous retrouve ou quitter le pays clandestinement. Nous avons choisi la deuxième option, sans aucun moyen de se joindre ensuite. Nous avons été séparés.

Depuis un peu plus d’un an, je tente de refaire ma vie.



« Tu crois que c’est le moment où je dois penser à tourner la page? »

Je m’adresse à un frère qui ne me répondra sûrement pas.



Joueur
PseudoSneakySkunkÂge22 ansPaysCanadaParrainageNon

Encore moi. ♥

avatar
Quân Werther
Hors de danger
Hors de danger
Occupation :
Vendeur

Messages :
25
Revenir en haut Aller en bas
 
Le foudroyant renard.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tirer au renard...
» Galerie - Renard
» Le Foudroyant... tatataaaaaan
» mon premier renard
» une étude canadienne sur le renard (vulpes vulpes)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meaning Tenfold :: ADMINISTRATION & INFORMATIONS :: Création :: Les fiches validées-
Sauter vers: