Mistaken Truth
Bonjour
Rejoins les membres déjà inscrits!
Les personnages recherchés
Mistaken Truth, 2017
SneakySkunk & SIXE
Mistaken Truth

Sortez des sentiers battus pour découvrir les nombreuses possibilités que vous offre Mistaken Truth. Apprivoisez vos craintes et développez votre sixième sens. Assimilez de nouvelles connaissances et acquérez des compétences physiques. Soyez étudiants le jour et loup-garou lors des pleines lunes. Procurez-vous des armes pour traquer les monstres et augmentez ainsi votre réserve de crocs, de points et de trophées Plus vous jouerez, plus vous obtiendrez des crocs et des points pour rendre votre personnage intéressant. Ces crocs et ces points vous donneront également accès à divers bonus insoupçonnés.

Une expérience immersive

Vous appréciez Teen Wolf? Vous êtes imaginatifs? Vous n’avez pas peur d’aligner plus de 400 mots dans une réponse? Vous pouvez maintenir une activité constance? Vous êtes sociables et capables d’interagir avec les autres membres? Qu’attendez-vous? Remplissez le formulaire d’inscription et générez-le automatiquement!


Partagez | 
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Benjamin Byers
Présentation de Benjamin Byers
Sam 22 Avr - 23:20


Benjamin Byers
Prénom completBenjaminNomByersDate de naissance(25 ans) 28 janvier 1992Lieu de naissanceEn réflexionStatut civilAmoureuxOccupationIdentification judiciaire

EspèceHumainGradeAucun

PersonnageInventéAvatarChris Wood
Seriez-vous prêts à mourir - tuer - pour une personne que vous aimez - détestez - ?

À mes yeux, donner sa vie pour une personne que nous chérissons est un acte de bravoure. Rares sont les personnes pouvant admettre être capable de se sacrifié pour une autre. Je ne me suis jamais retrouvé en situation de crise où je devais prendre une telle décision. Mon père n’était certes pas une personne agréable au quotidien, il avait parfois des excès de colère au point d’être violent envers ma mère, mais il n’a jamais franchi la limite qui l’aurait poussé à vouloir la tuer. Sa violence n’était pas meurtrière ; en général, il haussait le ton, agrippait fortement des bras ou lançait des couverts contre les murs sans fenêtre où j’étais élevé. Maintenant que je ne suis plus le garçonnet d’autrefois, que je suis désormais un adulte, je pense que si je voyais mon père, je pourrais devenir méconnaissable. Je ne me gênerais pas pour le ruer de coup pour ce qu’il a osé nous faire, à ma mère, à moi, à notre famille. Du moins, j’essaie de me convaincre que je défendrais quiconque ce soit contre lui et ses principes, que je m’interposerais, mais aurais-je le courage? Malgré ses erreurs passées, il reste mon père et il a été présent pour moi durant mes premières années de vie – à sa manière. Je suis possiblement stupide de croire qu’il pourrait éventuellement changer. Pour répondre franchement, je ne crois pas avoir l’étoffe d’un tueur, même si je le voudrais pour protéger une personne.
Quel est votre rapport avec le monde surnaturel? Y croyez-vous?

Mon père était un homme très terre à terre avec des principes réalistes et idéalistes.  À l’occasion, je recevais des jeux vidéo ou des livres dans lesquels le surnaturel était bien précieux. J'apprenais à connaître des créatures surnaturelles que je n’avais jamais vues de toute ma vie. À une époque, je pensais que ces créatures existaient réellement, que si je pouvais sortir de la maison dans laquelle j’étais enfermé toute la journée avec ma mère, je pourrais en voir. Or, toutes ces idées n’étaient que des fabulations de mon imagination. J’étais un gamin très imaginatif qui se créait un univers dans lequel il pourrait se plaire. Mon père m’inculquait quelque chose de plus concret. Les cadeaux qu’il m’offrait avaient simplement pour but que je garde le silence et que je n’insiste pas pour sortir à l’extérieur. Selon lui, il était préférable que je sois calme et docile. Dorénavant, le seul rapport que j’ai avec le surnaturel reste dans les jeux vidéo ou les jeux de société auxquels je joue. Ces univers sont comme des refuges pour moi.
Quel a été l'événement le plus marquant de votre vie?

La première fois que je suis sorti à l’extérieur. J’ai ressenti une immense joie. Mon père me permettait enfin de l’accompagner à l’un de ses nombreux séminaires. Il était le porte-parole d’une association dont je n’ai jamais réellement compris les principes. Je sais seulement que les gens payaient - paient - une fortune pour l’écouter parler, l’écouter donner des conseils que même une mère pourrait donner. Bref, j’étais avec lui, nous passions un moment rarissime entre un père et son fils. Je goûtais l’air libre comme un ivrogne goûte à la vie après un long dégrisement. J’ignore pourquoi c’est cet événement qui m’a le plus marqué de mon enfance ; cela a été de courte durée. En surface, je garde le souvenir d’un père qui voulait me faire plaisir. Pourtant, dès que je me suis retrouvé dans la foule, j’ai paniqué. Ça, c’était la première fois qu’un raz-de-marée de personne me bousculait. Aujourd’hui, les foules sont plutôt apaisantes.  
Information supplémentaires

Je porte des lentilles de contact. J’aime particulièrement les jeux de tirs. J’assiste régulièrement à des conférences scientifiques ou électroniques. Ma tante a été d'un grand soutien dans sa jeunesse. Ma première voiture – que j’ai toujours aujourd’hui – m’a été donnée. Mon père est porte-parole pour une « secte. » Ma mère a un nouveau copain et s'est exilée dans le sud.  J’ai une cousine qui ne me comprenait pas au début. Ma voisine de palier est une personne charmante. La première fois que j’ai invité une fille à sortir, elle a fait tomber sa boule de crème glacé sur mes nouveaux souliers. J’ai une petite-amie virtuelle. La première fois que je me suis retrouvé sur une scène de crime, je me suis évanoui.

Citation


There are no answers here and, if you are looking for answers, you'd better choose the question carefully.

« Veuillez vous asseoir. Sentez-vous à l'aise de me prévenir si vous souhaitez mettre fin à cette séance, Benjamin. Vous venez de terminer vos études à l’académie policière et voulez donc nous rejoindre? Tous nouveaux étudiants doivent passer par moi pour une évaluation psychologique, c'est la procédure. Compte tenu de votre passé, nous devons nous assurer que cela n'entravera en rien vos compétences. Vous comprenez? »

Évidemment.

Parents are the ultimate role models for children


Tôt ce matin-là, j’ai été réveillé par la sonnerie criante du cadran. Sans rechigné, j’ai envoyé valser les couvertures pour me préparer. Je rêvais de cette journée depuis une semaine. Mon père m’avait promis que je pourrais sortir, que nous irions patiner. Je savais qu’en janvier, de la neige tombait du ciel et qu’il faisait froid. Nous devions – oui, je dis bien « nous devions » - aller au parc. J’allais enfin pouvoir découvrir ce fameux quartier dans lequel nous vivions. Je visualisais déjà cette journée inoubliable : un manteau, des patins, des flocons, de la neige froide, de la glace, un chocolat chaud, mais surtout un père aimant. J’étais enfin prêt. Mes dents avaient été brossées, mes vêtements avaient été enfilés. Je sautillais de joie. Le sourire de ma mère me prouvait qu’elle adorait me voir dans un tel état d’euphorie. Mon père arrivait enfin, car nous pouvions entendre les serrures de la porte se déverrouillées une après l’autre. Il est entré, il a tout de suite refermé derrière lui. Il arborait un air que je lui connaissais trop bien : il était débordé. S’approchant de moi, il a posé une main sur mon épaule, puis il a posé un genou au sol. « Navré Ben, un autre jour. J’ai un rendez-vous très important aujourd’hui. » Gardant mon sérieux, j’ai ravalé ma tristesse, j’ai hoché la tête, je l’ai laissé embrasser mon front, puis je me suis retourné. J’ai retiré mon écharpe et je me suis affalé sur le canapé sans écouter la discussion de mes parents. Ma première sortie était – encore – reportée.



« Que ressentiez-vous lorsque votre père quittait le domicile familial? »

Je ne ressentais rien en particulier, sauf peut-être une certaine libération. Dès que la porte se refermait derrière lui, les yeux de ma mère pétillaient à nouveau, elle souriait à sa façon. Toute la journée on pouvait jouer à des jeux de société ; elle était meilleure que moi, mais souvent elle me laissait gagner. J’arrivais à savoir quelle heure il était seulement parce qu’elle instaurait une routine qui nous apportait une certaine stabilité. Elle restait forte pour moi. Si elle devait pleurer, elle s’enfermait dans la salle de bains. Je ne la voyais pas, mais j’entendais parfois quelques sanglots étranglés.

« Aviez-vous conscience du mal que causait votre père? »

Il ne m’a jamais « fait de mal » personnellement. Évidemment, comme tous les autres enfants de mon âge, je voulais avoir des amis, aller à des fêtes d’anniversaire, jouer dehors ou encore faire du sport. J’avais pourtant un père qui revenait tous les soirs à la maison. Il n’a jamais levé la main sur moi. Il ne me causait donc pas vraiment du tord.

« Vous étiez trop jeune pour comprendre qu’il vous manipulait. »

J’en comprenais assez.

I still thing that
I'm playing games


« Waouh! Encore un jeu de tirs! Ce sont ceux que je préfère! En plus, il a des zombies!!! Je t'adore papa! » J’ai enlacé sa taille pour lui témoigner ma joie. Des marques d'affection de moins en moins sincères. Comme je ne pouvais sortir de chez moi, ces jeux étaient ma fenêtre. Je savais pourtant que le monde n’était pas aussi pixelisé, mais ces îles forestières entourées de mers turquoises me faisaient saliver, J'espérais vraiment qu'un jour mon père pourrait m'amener à l'un de ses nombreux voyages d'affaires. Il me parlait constamment de ses sorties, mais ne me permettait jamais de le suivre. Parfois, j’avais l'impression qu'il me gardait captif ici. Parfois, j'avais l'impression qu'il cherchait à me rendre jaloux de sa liberté. Je vieillissais, je comprenais énormément de choses de par les jeux ou les livres. Il comblait mon vide quotidien par des présents qui m'occupaient et me plaisaient, mais je savais au fond qu'il jouait dans mon esprit pour m'empêcher de penser et d'agir par moi-même. Il restait pourtant mon père, mon sang, et ses cadeaux chassaient toujours mes doutes, car je croyais qu'il m'aimait. Ma mère ne s'opposait pas à lui, alors pourquoi le détester?



I would fight for my liberty so long as my strength lasted.

« Cette expérience pourrait-elle entrer en conflit dans vos fonctions? »

Jamais. Je me suis battu pour ce job, j’ai étudié des nuits entières pour réussir mes examens. Je ne suis pas traumatisé par mon passé. Nous nous portons beaucoup mieux depuis que... mon père n’est plus dans nos vies. Je peux gérer ça.



I don't want
to change that


Ma tête allait exploser. Des épaules, des hanches, des coudes et même des genoux me bousculaient. Pour la première fois de mon existence, je me retrouvais piégé dans une foule de personnes que je ne connaissais pas. Où était mon père? Même si je tournais en rond, que je hurlais « papa? », je ne le voyais pas apparaitre devant moi. Ma mère ne nous accompagnait pas pour ce voyage d’affaires à mon père. « Elle ne pouvait pas venir, elle est malade », m’avait dit mon père. Même malade, elle aurait pu me soutenir, me tenir la main et m’empêcher de me perdre. Apercevant une ouverture, je me suis élancé dans la foule. J’ai été bousculé par une femme que je ne connaissais pas. « Tu es perdu, petit? », a-t-elle demandé. Je me souviens avoir secoué la tête sans répondre. Soudainement, son regard s’est braqué sur l’homme derrière moi. Elle l’a longuement fixé ; il a posé une main sur mon épaule ; puis nous sommes partis. Elle ressemblait beaucoup à ma mère.





Some people
fly longer than others


Mon père a été arrêté. De nombreux policiers sont entrés dans la maison. Nous avons, ma mère et moi-même, été autorisés à sortir de notre réclusion. J’avais peur, mais les policiers se sont montrés généreux et amicaux. On m’a offert un repas et une console de jeu tandis que ma mère était interrogée et mon père enfermé. Nous avons passé la nuit au poste de police. Un inspecteur engageait de nombreuses discussions pour me mettre à l’aise. Je répondais sincèrement à chacune de ses questions : mon père n’était pas violent ; mon père ne me touchait pas ; mon père n’abusait pas de moi ; mon père ne me privait pas de nourriture. Je comprenais que mon père avait fait quelque chose d’horrible, qu’on l’accusait de quelque chose, mais je ne savais pas comment aider les policiers dans leur enquête. Mon père a été libéré ; nous nous sommes regardés au travers d’une vitre ; il a quitté la ville. Aucune accusation n’a été portée à son encontre. Je me suis toujours demandé si ma mère l’aimait sincèrement ou si elle était manipulée. Ma mère a été placée dans un centre pour femmes battues, me laissant aller vivre chez une tante que je ne connaissais pas. « Ce sera mieux pour toi, elle prendra soin de toi, elle t’accompagnera à l’école, t’offrira des glaces, t’apprendra à utiliser une bicyclette, te présentera de nouveaux amis. Tu auras ta propre chambre. Une chambre avec une fenêtre. Tu verras, tu t’amuseras. » « Je sais, maman. Je t’aime. » Elle m’a embrassé le front. Deux ans plus tard, elle rencontrait un homme charmant et déménageait en Floride.



« Vous avez été gardé captif dès votre jeune âge. Votre mère a subi énormément de pression. Sa famille pensait qu’elle avait disparu ; qu’elle était manipulée par son mari. Pourtant, elle n'a jamais porté plainte lorsque la vérité a éclaté au grand jour, laissant votre père, Nathan, libre? Ma question est donc la suivante, prenez le temps de réfléchir : vous enrôlez-vous dans la police dans l'optique de vous venger? »

I'm always
looking for something


« Je ne suis pas un très bon ami, Benjamin. Je garde des secrets à propos de ton père, de toi, depuis plusieurs mois. Je ne t’ai rien dis, car je savais que tu ne me regarderais plus de la même façon, que je ne serais plus le même ami à tes yeux. Ce n’est pas sécuritaire de te dévoiler ces secrets dans une lettre. Je n’aurai peut-être jamais la chance de te les dire de vive voix. Permets-moi de te faire mes adieux. Ne vois pas dans ce geste un acte de lâcheté. Mes soucis financiers me priveront d’envoyer ma fille dans une bonne école, ma dépendance pour la drogue m’empêchera d’avoir sa garde et mes fréquentations risqueraient de la blesser. Pardonne-moi de partir sans un réel au revoir. Je dois quitter ce monde. Je ne peux t’en dire plus sur ton père pour l’instant, j’espère que même dans la mort je pourrai t’aider. Deviens un bon policier! Ton meilleur ami, A. » Une lettre parmi tant d’autres. Je n’ai pas été le seul à en recevoir une. Notre patron a trouvé la sienne sur son bureau le matin même où le suicide a eu lieu. Sa femme, Madlyn, a lu la sienne avant d’aller reconduire leur fille à la garderie. Elle est ensuite venue au poste de police, les yeux remplis de larmes. « Si nous ne nous étions pas séparés, j’aurais pu être là et le résonner. » Elle voulait pleurer, mais ne l’a pas fait. C’était trop tard de toute façon. Il était mort depuis une heure. Je le savais, car en apprenant les faits, je me suis élancé chez lui : il est mort sous mes yeux. J’avais enfin obtenu le poste d’agent. Mon patron et mon psychologue ont pris unanimement leur décision : je ne pouvais occuper ce titre si mes émotions dictaient si facilement mes agissements. Personne, hormis eux, ne connaissait réellement mon passé. Ils se demandaient : « Et si c’était ton père qui avait séquestré une gamine, y serais-tu allé? L’aurais-tu tué? » Mon ami était comme mon père. S'il ne s'était pas enlevé la vie. L'aurais-je tué?



« Certes, mais il est toujours en liberté. Vos excès de colère vous suivent, agent Byers. Je ne crois pas que vous pourrez travailler en tant qu’agent de police. Pensez à trouver une autre branche. »

Much as we may wish to make a new beginning, some part of us resists doing so as though we were making the first step toward disaster.

À quel moment peut-on considéré qu’un renouveau est un renouveau? Les jours se ressemblent ; notre entourage se ressemble. Quel est ce déclic qui nous ouvre les yeux? Quand une nouvelle page vers un nouveau chapitre est tournée? Qu’est-ce qui nous indique que notre vie sera différente? À quel moment nos résolutions s’exécutent-elles? Je m’interroge à ce sujet depuis qu’on m’a lâché dans la nature sans mode d’emploi.

Joueur
PseudoSneakySkunkÂge22 ansPaysCanadaParrainageNon

Eh oui. ♥ Encore un personnage. Que voulez-vous? L'addiction ne se soigne que très rarement, surtout avec vous.

avatar
Benjamin Byers
Hors de danger
Hors de danger
Occupation :
Technicien d'identification judiciaire

Messages :
12
Revenir en haut Aller en bas
Issy-Joe Ireland
Présentation de Benjamin Byers
Dim 23 Avr - 0:58


       

CE PERSONNE SERA TROP DE LA BOMBE! Je sais plus ou moins ce que tu vas en faire, mais je veux attendre que t'aies terminé la biographie pour tout lire. J'ai tellement hâte de découvrir un nouveau personnage de ta collection.  

Bon courage pour la suite de ton écriture. Je ne veux pas te mettre la pression mais...

DÉPÊCHE-TOI




À venir...
avatar
Issy-Joe Ireland
Hors de danger
Hors de danger
Messages :
26
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Byers
Présentation de Benjamin Byers
Dim 23 Avr - 2:02


Merci beaucoup parfaite créature que tu es.   Je ne ressens absolument pas cette pression que tu mentionnes.
Pas du tout.   J'ai très hâte de finir cette présentation pour jouer ce personnage.  


avatar
Benjamin Byers
Hors de danger
Hors de danger
Occupation :
Technicien d'identification judiciaire

Messages :
12
Revenir en haut Aller en bas
Malia Hale
Présentation de Benjamin Byers
Dim 30 Avr - 22:13


Je vais pouvoir lire ta fiche ** avec un avatar comme celui la ça donne que envie de lire xD ♥ Et aussi parce que je sais que elle sera comme magnifique ♥


" Le mal élabore toujours une douleur encore plus forte
à travers le besoin incessant qu'ont les hommes
de vouloir se venger à hauteur de leur haine.
"

avatar
Malia Hale
Contaminé par NO12
Contaminé par NO12
Messages :
388
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Byers
Présentation de Benjamin Byers
Dim 30 Avr - 22:44


Je te remercie! ♥ Effectivement, tu auras beaucoup de lecture ma pauvre.


avatar
Benjamin Byers
Hors de danger
Hors de danger
Occupation :
Technicien d'identification judiciaire

Messages :
12
Revenir en haut Aller en bas
Malia Hale
Présentation de Benjamin Byers
Dim 30 Avr - 22:48


Mais j'aime te lire alors ce n'est pas du tout un problème pour moi ** ♥


" Le mal élabore toujours une douleur encore plus forte
à travers le besoin incessant qu'ont les hommes
de vouloir se venger à hauteur de leur haine.
"

avatar
Malia Hale
Contaminé par NO12
Contaminé par NO12
Messages :
388
Revenir en haut Aller en bas
Malia Hale
Présentation de Benjamin Byers
Jeu 4 Mai - 19:23


Voila j'ai enfin lu la bio de Benjamin, et je peut enfin donner mon avis. ♥  

Hormis qui sois canon, parce que bon je vais pas donner mon avis sur son physique xD il est super intéressant, J'adore.
Franchement, tu écris toujours tellement bien, je me dit que tu pourrais limite écrire des livres sur tes personnage.

Il m'a fait de la peine surtout quand il est enfant et qu'il attend son père pour l'amené dehors et que finalement cela n'arrive pas, j'ai eu de la peine pour lui, je l'imagine tellement, un petit garçon impatient et existé, qui n'attend que ça et finalement et bien il est déçu et triste.
Son passé quand bien même son père n'était pas violent avec lui est difficile, et j'aime comment tu a amené ça, tu la pas accablé de souffrance mais tu lui en as mis une psychologique.

Je t'avoue que j'étais genre, " Mais qu'est ce qu'a fait son père ? " " Pourquoi il les a gardé enfermé sans qu'ils n'est le droit de sortir lui et sa mère ? " j'espère que j'aurais des réponse éventuellement dans un jeux  

Cela me fait de la peine qu'on lui dise qu'il peut pas devenir policier ce qui à l'air d'être son rêve vue qu'il à travailler dur pour ça, à cause de ce qu'il à vécu. On à tellement envie de lui faire un calin comme pour lui dire que tout ira bien. xDD

J'ai aimé les réponse au question, le faite que même si il déteste son père quand bien même avant il était trop perdu pour le savoir, il avais même l'air de l'aimé, il le tuerais pas, que sa reste son père, j'aime bien cette idée même si c'est un connard xD
La vue qu'il a du monde surnaturel, je trouve ça mignon, j'ai hâte de voir ce que ça va donné quand il ce rendra compte que cela existe vraiment.  
Pour l'événement marquant, même si c'est pas censé être quelque chose de marquant pour toute personne normale, pour lui c'est intense **
La boule de glace sur les chaussure MDRRR Et monsieur drague sur internet ben bravo MDR

En tout cas comme toujours lire tes biographie est un vrais plaisir. ♥ ♥

JE TE VALIDE


" Le mal élabore toujours une douleur encore plus forte
à travers le besoin incessant qu'ont les hommes
de vouloir se venger à hauteur de leur haine.
"

avatar
Malia Hale
Contaminé par NO12
Contaminé par NO12
Messages :
388
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Byers
Présentation de Benjamin Byers
Ven 5 Mai - 0:30


Tu es trop mignonne de lire et commenter mes biographies à chaque fois. Ça fait plaisir. ♥ Eh oui, comment pouvons-nous passer outre son charme? C'est pour mieux digérer la lecture ensuite! J'ai essayé d'en mettre assez pour qu'on le connaisse, en mentionnant certaines choses que je voudrai faire dans les jeux (et peut-être dans le scénario du père), tout en gardant un certain voile de mystères. ♥ Comme il n'y avait rien de surnaturel dans sa vie, je me suis concentrée sur le côté plus "humain" des personnes! Je suis ravie que la biographie t'ait plus. ♥ Encore merci. Eh bien, si tu me valides, je n'ai pas à attendre l'avis de Lorek alors.


avatar
Benjamin Byers
Hors de danger
Hors de danger
Occupation :
Technicien d'identification judiciaire

Messages :
12
Revenir en haut Aller en bas
Malia Hale
Présentation de Benjamin Byers
Ven 5 Mai - 1:03


Mais c'est normal, j'adore lire tes biographie et tout ce que tu écris.♥ Pour avoir du charme ça c'est sur qu'il en as xD

Tu as bien fait, ta biographie est parfaite, y'en a ni trop ni pas assez et ça donne foutrement envie d'en savoir plus **, bonne idée un scénario que tu pourrais faire sur le papa xD En tout oui je l'est adoré ** ♥ MDRR Oui voila comme ça ayais tu est parmis plus besoin d'attendre xD ♥


" Le mal élabore toujours une douleur encore plus forte
à travers le besoin incessant qu'ont les hommes
de vouloir se venger à hauteur de leur haine.
"

avatar
Malia Hale
Contaminé par NO12
Contaminé par NO12
Messages :
388
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Présentation de Benjamin Byers


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Présentation de Benjamin Byers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation de Benjamin
» Présentation de Benjamin
» Bonjour ! Présentation Benjamin
» Présentation Benjamin (benibe!) H3 nouveau membre HummerBox
» Présentation - Bastien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Meaning Tenfold :: ADMINISTRATION & INFORMATIONS :: Création-
Sauter vers: